Visite de l'entreprise Excoffier

Détails

Nous nous sommes retrouvés à 10 le mardi 30 mai pour visiter l’entreprise EXCOFFIER. Nous avons ainsi découvert comment étaient triés nos déchets avant leur recyclage.

Créé en 1971, cette entreprise s’est d’abord spécialisée dans le rachat de métaux ferreux et non ferreux sur son site de Groisy en Haute-Savoie. En 2000, pour étendre son activité vers la collecte des déchets ménagers puis industriels, elle s’implante dans un village voisin : Villy le Pelloux . Sur ce site sont implantés 2 lignes de tri mécanisées.

Ligne de tri pour déchets industriels (crée en 2014):

  • La majorité des entreprises évacue ses déchets dans une benne où s’entassent ferrailles, cartons, chiffons, vieux meubles et de multiples autres résidus. Ces bennes sont vidées en début de ligne sur un immense tas de constituants les plus divers. Une énorme pelle mécanique enfourne ces éléments dans un broyeur. En sortie de broyeur, les produits sont transportés sur de nombreux convoyeurs équipés de systèmes de tri pour être acheminés dans différents boxes :
  • Tri magnétique avec des convoyeurs équipés d’aimants
  • Tri optique accouplé avec des jets d’air pour séparer les déchets lourds et légers
  • Tri manuel en fin de ligne où des opérateurs séparent ce que la technique n’a pas su faire ! Notons que cette ligne reçoit parfois des lots de lave-linge qui sont aussi broyés pour trier ensuite leurs différents constituants.
  • Ligne de tri pour déchets industriels ménagers (crée en 2000): ces déchets issus des containers des tris sélectifs et des déchetteries passent d’abord dans un énorme cylindre équipé d’orifices de différentes dimensions pour être triés suivant leur taille. Ensuite, comme dans la ligne précédente, de multiples convoyeurs les acheminent à travers différents systèmes de tri : magnétique, optique, massique et enfin manuel.

Les papiers, plastiques, canettes métalliques sont, en sortie des lignes, compactés pour être ensuite livrés à d’autres sociétés spécialisées dans leur recyclage en nouvelles matières premières.

Notons aussi qu’un local est spécialisé en récupération d’écrans cathodiques et un autre pour les produits dangereux comme l’amiante et différents produits chimiques.

Un grand merci à monsieur Abondance pour le temps qu’il nous a consacré et la passion de son métier qu’il nous a fait partager.

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011