lu pour vous numéro 136

Détails

" Lu pour vous " n° 136*

Sommaire

  • Actus labos : la lumière pénètre bien jusqu'aux racines des plantes
  • Actus médecine - neurologie : un implant cérébral refait marcher un singe
  • Actus technos- énergie : un drone alimenté par induction magnétique est parvenu à voler
  • Actualités nature : les chiens ont une mémoire immédiate
  • Actualité santé : le premier intestin artificiel - le principe de la vaccination
  • Santé - ophtalmologie : un simple geste chirurgical pour soigner le glaucome
  • Nature agronomie : de pommes de terre super-résistantes, nées au labo
  • Nature : le vin révèle le secret de ses arômes. Les chimistes sont parvenus à tracer, du raisin à la bouteille, les molécules responsables des arômes ainsi que du vieillissement des crus

Actus labos : la lumière pénètre bien jusqu'aux racines des plantes.

lpv1361Alors qu'elles ne voient jamais le jour, les racines des plantes possèdent des photorécepteurs dont on vient de découvrir qu'ils sont activés par la lumière captée par les feuilles !
Une équipe internationale vient de découvrir que la migration et la concentration de ces capteurs à l’intérieur des cellules de la racine se produisent quand les feuilles, exposées à la lumière transmettent cette dernière par la tige, les faisceaux vasculaires par lesquels circule la sève se comportant comme des fibres optiques .C'est cette actuation qui stimule in fine la croissance de la racine.

Source : Science et vie, n° 1192, janvier 2017, signé E.H.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 135

Détails

" Lu pour vous " n° 135*

Sommaire :

  • Science & futur : un concept de moto antichute est à l'étude.
  • Science & futur : la première voiture électrique qui roule au solaire.
  • Science & futur : l'avion électrique personnel est en bonne voie.
  • Science & futur : inauguration d'une ferme géante en plein désert.
  • Actus techno-mécanique : voici le premier matériau qui, chauffé, se met à rétrécir.
  • Science & techniques : quand l'ordinateur réinvente les objets.
  • Nature - recyclage : une mine d'or dans nos vieux téléphones portables.

Science & futur - un concept de moto antichute est à l'étude.

lpv1351BMW a dévoilé le 11 octobre dernier le concept futuriste de la Motorrad Next 100, préfigurant les caractéristiques de la moto à l'ère connectée pour 2030-2050.
Finies les chutes : elle se conduira même sans casque ! « Auto-stabilisé », ce concept ajustera de lui-même son équilibre pour pallier les défaillances du pilote... et tenir debout tout seul, même à l'arrêt.

Les échanges d'informations entre l'engin et son pilote passeront essentiellement par des lunettes de réalité augmentée fournies par la moto, qui projetteront dans le champ de vision du conducteur la trajectoire optimale à adopter dans les courbes.

Enfin, cette moto au design rétro-futuriste, encore au stade du concept, sera évidemment zéro émission, même si le constructeur ne fournit, à ce stade, aucun détail sur son futur mode de propulsion.

Source : Science et Vie, n° 1192, janvier 2017, signé H.L.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 134

Détails

" Lu pour vous " n° 134*

Sommaire :

  • Technologie - robots : En Corée du Sud, les premiers pas d'un robot géant digne d'Avatar
  • Technologie - World Solar Challenge en Australie, voiture solaire
  • Prévision alarmante du climat : en Groenland la glace pourrait disparaître
  • Sciences fondamentales - matériaux : les prouesses de l'électronique flexible
  • Technologie : les géants de la technologie bouleversent le marché spatial
  • Antarctique : un iceberg de plus de la moitié de la Corse risque de se détacher en Antarctique
  • Dossier : la science qui vient d'Orient, découvertes chinoises

Technologie – robots : en Corée du Sud, les premiers pas d’un robot géant digne d'Avatar.

lpv1341Method-2 est le premier robot bipède « habité ». Destiné à travailler dans des zones dangereuses ou les hommes ne peuvent pas intervenir, il peut être contrôlé à distance, ses bras reproduisant les mouvements du pilote.

Il marche comme un humain mais fait trembler le sol sous son poids : un robot sud-coréen de quatre mètres de haut contrôlé par un pilote installé dans son torse, a fait ce mardi ses premiers pas sous les yeux des journalistes. Dessiné par un vétéran des blockbusters de science-fiction, Methode-2, 1,5 tonne, présente une ressemblance frappante avec certains des robots militaires du film « Avatar «.

Ses créateurs de la société de robotique Hankook Mirae Technology qui l'ont présenté à Gumpo, dans la banlieue de Séoul, affirment qu'il s'agit du premier robot bipède « habité ». Le robot, qui est plus de deux fois plus grand qu'un être humain, peut être contrôlé à distance, ou par un homme prenant place dans son torse. Les bras du robot, pesant chacun 130 kg, reproduisent alors les mouvements du pilote.
Il a été construit pour travailler dans des zones dangereuses ou les hommes ne peuvent intervenir sans protection, affirme Yang Jin-Ho, président de Hankook Mirae Technology. 242 milliards de wons (191 millions d’euros) ont été investis depuis 2014 pour « donner vie » à ce qui ne semblait possible que dans les films et les dessins animés.

Le robot n’a qu’un an, il fait donc des pas de bébé.

On ignore encore à quoi servira cette créature? Yang Jin-Ho explique qu'elle pourrait n’être qu’un prototype pour permettre ensuite de réaliser des robots de toutes tailles, en fonction des besoins.

D’autant que Method-2 ne semble pas encore totalement sûr de ses pas. « Comme les êtres humains, il lui faudra encore attendre un peu avant de se déplacer librement. »

Source: Le Figaro on line, High-tech du 27/12/2016.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 133

Détails

" Lu pour vous " n° 133*

Sommaire

  • Actus techno-énergie : un nouveau design double la puissance des éoliennes en mer
  • Science & futur : une usine solaire pour désaliniser l'eau de mer va voir le jour
  • Science & futur : premiers tests pour l'avion propre et silencieux de Boeing
  • Science & futur : un biomatériau à base de champignons s'apprête à remplacer le polystyrène
  • Science & futur : projet d'un 30 tonnes zéro émission de C02
  • Satellite Galileo : le système de navigation de l'Europe démarre
  • Science & découvertes - géophysique : champ magnétique terrestre ; il serait né avec la lune
  • Science & découvertes - biologie animale : maïs pourquoi ils vivent si longtemps ?

Actus techno-énergie : un nouveau design double la puissance des éoliennes en mer

lpv1331Les éoliennes flottantes reposant sur des bouées présentaient déjà plusieurs avantages par rapport à leurs analogues off-shore, ancrées en mer : leur structure : leur structure peut être construite au port, ce qui réduit les coûts, et elles fonctionnent aussi dans les zones ou l’eau est plus profonde et les vents plus puissants. Mais les modèles actuels dont le design est claqué sur celui des éoliennes terrestres se dégradent trop rapidement. »Le mât est une pièce faible qui, soumis aux vibrations, fatigue très vite. Notre idée est donc de le remplacer par une structure plus rigide, composée de trois ou quatre pieds », explique Marc Guyot de la compagnie bretonne Eolink. Ce nouveau design a l’avantage d'accroître la résistance de la structure, de de nécessiter moins de matériau qu’une éolienne classique, et de permettre, en augmentant la taille de l’ensemble de récupérer plus d’énergie. Ce type d’éolienne pourrait ainsi atteindre une puissance de 12 MW, contre 6 à 8 MW pour une centrale flottant classique.« A durée de vie égale, notre dispositif fait économiser 25% en coût de production électrique», conclut Marc Guyot.

Source: Science et Vie, n° 1191, décembre 2016, signé S.D.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 132

Détails

" Lu pour vous " n° 132*

Sommaire

  • Science - climat : coup de chaleur sur les glaces de l'Arctique
  • Stratégie : Décathlon suit un régime pleinement équilibré. Innovation de rupture, marques propres, prix agressifs, salariés jeunes : grâce à ces quatre ingrédients, le géant français du sport, cette année quadragénaire, ne s'est jamais aussi bien porté.
  • Rêves d'espace : voir enfin les exo planètes. Trois télescopes spatiaux géants permettront de détecter des exo planètes comparables à celles du système solaire et même d'y rechercher des signes de vie
  • Actualités : la microscopie électronique passe à la couleur. La structure fine des cellules devient ainsi plus accessible aux chercheurs

Science - climat : coup de chaleur sur les glaces de l'Arctique

lpv1321A la mi-novembre, les températures au-dessus du pôle Nord ont dépassé les moyennes de 20°c, un record très inhabituel.

La saison avait plutôt bien démarré pour la formation de la banquise. Tout l'été, le mercure avait oscillé autour de 0°C. A la mi-septembre, alors que l'Arctique se tournait vers l'hiver, les températures ont doucement amorcé leur descente dans le négatif. Début octobre, la glace de mer commençait è se reconstituer.

Et puis tout s'est emballé, dans le mauvais sens. Au point d'avoir des températures de 20°c supérieures à la normale.

« En cette saison, le thermomètre devrait descendre assez rapidement à -25°c ou -30°C, or, il y a deux semaines le 16 novembre pour être précis, il indiquait -4°C. », raconte Matthieu Chavallier, climatologue au Centre de recherche de Météo-France. « C'est un record remarquable. Il peut être lié aussi à l'aléa de la météo, mais c'est le type de choses auxquelles on s'attend de toute façon dans le climat qui se réchauffe », raconte à I'AFP la climatologue Valérie Masson-Del motte.

Lire la suite...

Lu pour vous numéro 131

Détails

" Lu pour vous " n° 131*

Sommaire

  • Stratégie : Huawei se projette en numéro un mondial
  • La folie des grandeurs des milliardaires de la tech : rendre le monde meilleur en changeant le futur
  • Quand la fiction rejoint la science-business : repousser les frontières
  • Actualités high-tech : le train roulera à l'hydrogène
  • Actualités high-tech : la tablette qui offre la sensation du toucher
  • Actualités high-tech : les fusées décolleront depuis le ciel
  • Dossier spécial : lutter contre le handicap : Revue des dernières technologies et des avancées scientifiques qui permettent de surmonter le handicap

Stratégie : Huawei se projette en numéro un mondial.

lpv1311Cloud, big data et Internet des objets : le fabricant chinois de routeurs, commutateurs et smartphones se mue en machine 2.0 des télécoms. Dans sa ligne de mire Apple et Samsung.

Début septembre, à Shangai, pour le Huawei Connect 2016, 20 000 personnes ont assisté à trois jours de conférences axées sur les nouvelles marottes du groupe : cloud, big data et Internet des objets. Dans un show à l'américaine, Ken Hu, le patron, a annoncé ses ambitions dans » la révolution de l'intelligence avec cloud 2.0 ». « C'est l'heure de la révolution de l'intelligence. Nous entrons dans l'époque du cloud 2.0, celle ou les entreprises vont transférer leurs données en ligne. Huawei veut être un précurseur.

Le cloud est devenu l'une de ses trois activités majeures, la plus récente, réservée aux services aux entreprises, et qui compte parmi ses clients Alibaba, TF1 et Criteo. Elle y réalise déjà plus de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires et constitue d'ailleurs l'un des principaux leviers qui devraient lui permettre de maintenir son insolent rythme de croissance dans les années à venir.

Force de frappe en R&D

En 2016, le mastodonte chinois, fabricant historique de routeurs et de commutateurs, a dépassé la barre de 60 milliards de dollars de revenus, 37% de plus que l'année précédente, dont 36 milliards issus des équipements télécoms. Il approvisionne 45 des plus grands opérateurs mondiaux et les français se sourcent tous en partie chez lui.

Le groupe a d'ailleurs démarré en imitant les produits de ses concurrents. ll a ensuite proposé des appareils de bonne qualité à des prix imbattables. De quoi envoyer dans les choux ses concurrents d'alors, Alcatel-Lucent et Ericsson. Mais Huawei reste quasi absent sur le marché américain. Ou la peur de l'espionnage économique est encore très présente.

L'équipementier s'est imposé en misant sur la R&D,qui représente plus de 10% de son chiffre d'affaires chaque année. En 2014, celle-ci est même rentrée dans le Top-100 Global lnnovators.
Huawei, qui a ouvert seize sites de recherche en Europe, dépense beaucoup pour ces talents humains.
Il répète à l’envie que la 5G est sa priorité : 600 millions de dollars au total seront investis dans cette technologie avant 2015. Un argument marketing autant qu'un pari technologique pour larguer définitivement ses concurrents d'ici cinq ans.

Lire la suite...

Lu pour vous numéro 130

Détails

" Lu pour vous " n° 130*

Sommaire :

  • Actualité analyse : la construction navale française pavoise
  • Urbanisme -New-York plus irrésistible que jamais : une mégalopole à l'apogée de son influence et de son charme
  • Environnement - écologie : 24 pays créent la plus grande réserve marine du monde en Antarctique
  • Dossier - Le ventre clé de notre santé : le micro biote allié de notre cerveau
  • High - Tech : la petite reine met les watts

Actualité analyse : la construction navale française pavoise

Les chantiers navals français affichent une santé insolente grâce au secteur de la croisière et de la défense. Les géants asiatiques souffrent.

Vous avez dit crise ? En France, la construction navale ne connaît pas. Alors que les géants asiatiques menacent d'être emportés par la pire conjoncture de leur histoire, les chantiers navals français affichent une santé insolente.

Côté militaire, DCNS, auréolé de sa victoire dans la compétition des sous-marins australiens en avril (34 milliards d'euros), a encore montré les muscles au Salon Euronaval du Bourget du 17 au 24 octobre, avec une nouvelle frégate de 4 000 tonnes, baptisé FTL. « Le secteur est porté par le retour des « Etats puissance », comme la Russie ou la Chine, qui animent le marché », dit son PDG, Hervé Guillou.

Et des acteurs plus petits comme Constructions Mécanique de Normandie (CMN), Piriou, Ocea, Couach ou Socarenam tirent leur épingle du jeu. CMN est ainsi bien placé pour fournir une trentaine de patrouilleurs à l'Arabie saoudite, un contrat potentiel de 600 millions de dollars.

Le civil n'est pas en reste.

Les ex-Chantiers de l’Atlantique, filiale du coréen STX, affiche un carnet de commandes record de 12 milliards d'euros, avec 14 navires de croisière à livrer d'ici à 2026. De quoi attirer les convoitises du néerlandais Damen, de l'italien Fincantieri ou du chinois Genting Hong Kong, candidat à la reprise de la pépite française, si la séparation d’avec STX était actée le mois prochain.

Pourquoi ce succès ?

»Les chantiers navals français sont positionnés sur les deux secteurs qui surnagent : la croisière et la défense » résume Vincent Croizeleau, directeur du site spécialisé Mer et Marine.
« A l'inverse, les acteurs du Sud-Est asiatique sont sur le marché des porte-conteneurs et des vraquiers, qui souffrent du ralentissement du commerce mondial »

Résultat : l'industrie navale française, deuxième acteur européen après l’Allemagne et sixième au niveau mondial, affiche une hausse d'activité de 66 % en 2016, ce qui en fait le secteur économique tricolore le plus dynamique.
C

MN va investir 70 millions dans un site de 35 000 mètres carrés à Cherbourg. Quant aux chantiers navals de Lanester (Morbihan), ils sont repris par Kership, coentreprise entre DCNS et Piriou.

Source : Challenges, n°494, octobre 2016, signé V.L

Lire la suite...

Lu pour vous numéro 129

Détails

" Lu pour vous " n° 129*

 

Sommaire

  • Actualités sciences : un robot habile et silencieux
  • L'événement : le premier satellite quantique est lancé. Satellite Mozi : objectif : établir des communications totalement inviolables sur des grandes distances
  • Essai - mission Mars : l’atterrisseur européen a entamé da descente vers la planète rouge
  • Actualités biologie : toute la lumière sur les mouvements du tournesol
  • Nettoyer et sécuriser l'espace : débarrasser la banlieue

Actualités sciences : un robot habile et silencieux

lpv1291SpotMini sait gravir des escaliers, se relever et remplir un lave-vaisselle.

Voici SpotMini, le dernier robot Quadrupède à la démarche incroyablement fluide produit par les laboratoires de robotique américains Boston Dynamics (propriété du groupe Alphabet, la maison mère de Google).

La machine est capable de se baisser pour passer sous une table, sait gravir un escalier et se relever en cas de chute. Sur son dos, un emplacement permet de fixer un bras articulé pourvu d'une pince.

Dans une vidéo de démonstration, il saisit un verre pour le placer, sans le briser, dans un lave-vaisselle. Ce petit robot de la taille d'in labrador pèserait une trentaine de kilos, et serait capable de fonctionner durant une heure et demie sur ses batteries. Contrairement à ses prédécesseurs de plus grande taille, qui étaient pourvus de mécanismes hydrauliques, SpotMini n'est, lui, équipé que de moteurs électriques. « C'est l'un des robots les plus silencieux que nous ayons conçus », affirme ses concepteurs. L'enjeu est important : c'est à cause du bruit des machines que l'armée américaine a refusé, en janvier 2016, d'équiper ses fantassins de mules robotiques développées par Boston Dynamics.

Source : CHALLENGES, n°492 du 6 octobre 2016 (non signé)

Lire la suite...

lu pour vous numéro 128

Détails

" Lu pour vous " n° 128*

Sommaire :

  • Actualités high-tech : les voitures autonomes arrivent en ville
  • Actualités high-tech : l'héritage de Solar Impulse
  • Actualités high-tech : le drone biotechnologique
  • Etablir une colonie sur Mars
  • Santé - Oncologie : l'espoir d'un vaccin universel contre le cancer renaît

Actualités High-tech : les voitures autonomes arrivent en ville.

lpv1281Des taxis et des navettes automatiques sont entrés en service ... avec chauffeurs de secours.

Transports. Les jours des modèles présentés au Mondial de l'automobile sont peut-être comptés, car depuis cet été, les voitures autonomes commencent à rouler en ville un peu partout dans le monde.

Fin août, la start-up américaine Tonomy a lancé le premier service au monde de taxis sans pilote à Singapour avec six véhicules en circulation. Pour l'heure, un ingénieur de la start-up est tout de même au volant pour reprendre le contrôle en cas de problème. Quelques jours plus tard Uber a lancé les essais d'un service comparable à Pittsburg (Etats-Unis), avec une douzaine de voitures autonomes et également un chauffeur de secours. En septembre, c'était le tour de navettes électriques autonomes conçues par deux sociétés françaises : Easy Mile à Dubai et Navya à Lyon. Ce type d'expériences peut en effet être mené en France grâce à un décret qui autorise la circulation de ces véhicules.

Source : Science et Avenir n° 836, octobre 2016, signé A.D.

Lire la suite...

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011