lu pour vous numéro 19

Détails

 "Lu pour vous" numéro 19*

 *Les articles qui figurent dans cette rubrique sont transmis à titre d’information scientifique et / ou Technique. Ils ne sont en aucun cas l’expression d’une prise de position de l’UDISS ou d’un jugement de valeur.

Sommaire :

 

  • Santé : métastases, une protéine ouvre des perspectives.
  • Electronique : une puce en molybdène.
  • Physico –chimie : du plastique dur refaçonnable à volonté.
  • Nature : une stalactite de glace en Antarctique.
  • Planétologie : Mars.
  • Nanotechnologie : des bactéries conductrices de courant.

 

 

Santé : métastases, une protéine ouvre des perspectives

Les métastases sont la principale cause de décès par cancer. Ces tumeurs secondaires, qui peuvent apparaître dans tous les organes, naissent après migration de certaines cellules du cancer principal. Les mécanismes à l’origine de leur prolifération ne sont étudiées que depuis une dizaine d’années.

Dans un article publié dans «Nature«, les chercheurs suisses de l’Institut suisse de recherche expérimentale sur le cancer «Isrec« et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ( EPFL ) ont identifié une protéine jouant un rôle – clé dans le processus : la périostine.

Sa présence dans les tissus agit comme un panneau indiquant aux cellules cancéreuses qu’elles peuvent s’installer ici pour se reproduire. C’est une avancée importante dans la compréhension de la colonisation métastatique des tissus sains.

Les cellules cancéreuses sont nombreuses à migrer dans le sang, mais très peu parviennent à s’implanter. Un des éléments d’explication au manque d’efficacité du processus était que seul un type de cellules appelées «cellules souches cancéreuses« pouvait amorcer la naissance de métastases. Désormais, les chercheurs savent aussi pourquoi ces cellules, assez rares, ne s’implantent pas systématiquement.

Les traitements préventifs peinent à atteindre le stade clinique :

Les chercheurs suisses ont travaillé sur des souris atteintes d’une forme virulente de cancer du sain humain qui métastase rapidement vers les poumons. Ils ont démontré que le nombre de métastases est grandement limité – jusqu’à cinq fois moins de tumeurs – chez les souris présentant une déficience en périostine. Les chercheurs ont par ailleurs trouvé un anticorps qui s’attache à la protéine et en inhibe les propriétés. En présence de cette molécule, les cellules souches cancéreuses ne parviennent plus à se reproduire efficacement en vitro.

L’équipe suisse cherche maintenant à prouver l’efficacité et l’absence de toxicité de la molécule chez l’animal.

Mettre au point une thérapie préventive capable d’empêcher l’apparition de métastases chez l’homme serait une avancée fondamentale. Si la théorie est belle, la mise en pratique pourrait s’avérer compliquée. Les essais cliniques de médicaments sur le cancer se font presque toujours sur des personnes en phase terminale chez qui rien d’autre n’a fonctionné. Or, pour démontrer l’efficacité d’un traitement préventif, il faut des patients à un stade précoce de la maladie.

Source : Le Figaro on line, du 09/12/2011, signé Tristan VEY

Lire la suite...

lu pour vous numéro 18

Détails

Lu pour vous numéro 18*

*Les articles qui figurent dans cette rubrique sont transmis à titre d’information scientifique et / ou Technique. Ils ne sont en aucun cas l’expression d’une prise de position de l’UDISS ou d’un jugement de valeur.

 

Technologie : Innovations , inventions et idées farfelues de l'année 2011

Cellules souches à partir de graisse.

La graisse ( surcharge adipeuse ) des cuisses..etc séparée par liposuccion, pourrait être transformée en cellules cardiaques pour compenser celles détruites après un infarctus.

La graisse contient des cellules souches ; des chercheurs ont développé une methode d'extraction de celles-ci d'un échantillon obtenu par liposuccion et de les transformer en cellules cardiaques. Des tests sur des malades sont en cours.

Comme ces cellules proviennent de la propre graisse du patient, il y a bon espoir qu'il n'y aura pas de rejet des cellules greffées.

Lire la suite...

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011