AGENDA  

Aucun évènement à venir!
   

IESF  

iesf

   

Lu pour vous numéro 131

Détails

" Lu pour vous " n° 131*

Sommaire

  • Stratégie : Huawei se projette en numéro un mondial
  • La folie des grandeurs des milliardaires de la tech : rendre le monde meilleur en changeant le futur
  • Quand la fiction rejoint la science-business : repousser les frontières
  • Actualités high-tech : le train roulera à l'hydrogène
  • Actualités high-tech : la tablette qui offre la sensation du toucher
  • Actualités high-tech : les fusées décolleront depuis le ciel
  • Dossier spécial : lutter contre le handicap : Revue des dernières technologies et des avancées scientifiques qui permettent de surmonter le handicap

Stratégie : Huawei se projette en numéro un mondial.

lpv1311Cloud, big data et Internet des objets : le fabricant chinois de routeurs, commutateurs et smartphones se mue en machine 2.0 des télécoms. Dans sa ligne de mire Apple et Samsung.

Début septembre, à Shangai, pour le Huawei Connect 2016, 20 000 personnes ont assisté à trois jours de conférences axées sur les nouvelles marottes du groupe : cloud, big data et Internet des objets. Dans un show à l'américaine, Ken Hu, le patron, a annoncé ses ambitions dans » la révolution de l'intelligence avec cloud 2.0 ». « C'est l'heure de la révolution de l'intelligence. Nous entrons dans l'époque du cloud 2.0, celle ou les entreprises vont transférer leurs données en ligne. Huawei veut être un précurseur.

Le cloud est devenu l'une de ses trois activités majeures, la plus récente, réservée aux services aux entreprises, et qui compte parmi ses clients Alibaba, TF1 et Criteo. Elle y réalise déjà plus de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires et constitue d'ailleurs l'un des principaux leviers qui devraient lui permettre de maintenir son insolent rythme de croissance dans les années à venir.

Force de frappe en R&D

En 2016, le mastodonte chinois, fabricant historique de routeurs et de commutateurs, a dépassé la barre de 60 milliards de dollars de revenus, 37% de plus que l'année précédente, dont 36 milliards issus des équipements télécoms. Il approvisionne 45 des plus grands opérateurs mondiaux et les français se sourcent tous en partie chez lui.

Le groupe a d'ailleurs démarré en imitant les produits de ses concurrents. ll a ensuite proposé des appareils de bonne qualité à des prix imbattables. De quoi envoyer dans les choux ses concurrents d'alors, Alcatel-Lucent et Ericsson. Mais Huawei reste quasi absent sur le marché américain. Ou la peur de l'espionnage économique est encore très présente.

L'équipementier s'est imposé en misant sur la R&D,qui représente plus de 10% de son chiffre d'affaires chaque année. En 2014, celle-ci est même rentrée dans le Top-100 Global lnnovators.
Huawei, qui a ouvert seize sites de recherche en Europe, dépense beaucoup pour ces talents humains.
Il répète à l’envie que la 5G est sa priorité : 600 millions de dollars au total seront investis dans cette technologie avant 2015. Un argument marketing autant qu'un pari technologique pour larguer définitivement ses concurrents d'ici cinq ans.

Lire la suite...

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011