lu pour vous numéro 28

Détails

"Lu pour vous" numéro 28*

 

*Les articles qui figurent dans cette rubrique sont transmis à titre d'information scientifique et / ou Technique. Ils ne sont en aucun cas l'expression d'une prise de position de l'UDISS ou d'un jugement de valeur.

 

Sommaire :

  • CELLULES SOUCHES : une cure de jeunesse cellulaire
  • MEDECINE : un spray à l’insuline pour retrouver la mémoire
  • TECHNOLOGIE : des plantes électriques
  • BATTERIES LITHIUM ION : le sodium pour remplacer le lithium dans les batteries
  • AVIATION : le supersonique sans le bang
  • TRANSPORTS DU FUTUR : le bus à « écartement / des « rechargeurs » de batteries noyés dans le revêtement des routes

CELLULES SOUCHES : une cure de jeunesse cellulaire

Rajeunir des cellules prélevées chez des personnes âgées pour les transformer en cellules souches.

Jean-Marc LEMAITRE, responsable de l’équipe de recherche « Plasticité du génome et vieillissement cellulaire» à l’Institut de génomique fonctionnelle de Montpellier, explique sa découverte.

Les cellules vieillissent, tout comme les organismes qu’elles composent. Elles finissent par entrer en sénescence. Elles cessent de se multiplier, l’organisation de leur génome est modifiée et le fonctionnement des gènes qui se trouvent dans leur noyau est altéré. Nous avons voulu savoir si ce phénomène était réversible. En d’autres mots, peut-on rajeunir des cellules sénescentes ?

Nous avons travaillé à partir de cellules prélevées chez des personnes centenaires. Nous avons cultivé ces cellules en laboratoire suffisamment longtemps pour qu’elles deviennent sénescentes. Puis, nous les avons modifiées génétiquement, en intégrant six gènes qui permettent d’inverser leur évolution et de les faire revenir à l’état de cellules souches. En procédant ainsi, c’est un peu comme si nous avions remonté le temps en inversant toutes les étapes du développement !

Ces cellules rajeunies ont les mêmes caractéristiques que n’importe qu’elle autre cellule souche. Elles sont capables de s’auto renouveler indéfiniment et de se différencier à nouveau en n’importe qu’elle cellule jeune. C’est comme si tous les signes de vieillissement avaient littéralement été effacés des cellules sénescentes. En quelque sorte, nous leur avons redonné une seconde vie. En prouvant qu’il est possible de rajeunir de telles cellules, nous ouvrons de nouvelles perspectives à la médecine régénérative, même si nous restons pour l’instant dans le domaine de l’expérimentation ;

Source : Gènes & Développent, 1er novembre 2011, paru dans »Recherche&Santé », la revue de la Fondation pour la recherche médicale, n° 130, 2e trimestre 2012

Lire la suite...

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011