AGENDA  

Aucun évènement à venir!
   

IESF  

iesf

   

lu pour vous numéro 140

Détails

" Lu pour vous " n° 140*

Sommaire :

  • High-Tech : un bras télescopique pour lancer et réceptionner un drone
  • High-Tech : le premier vélo électrique adapté ... à la marche à pied
  • Actualités science : Airbus se lance dans les taxis volants
  • Découverte : flottante, autonome, voici la ville de demain
  • Sensation géologique : des savants découvrent la roche naissante de la Terre
  • Science : Mer du Nord : des entreprises projettent une île artificielle pour exploiter la force du vent
  • Nature : bienvenue à la ferme 2.0

High-Tech : un bras télescopique pour lancer et réceptionner un drone

lpv1401La Darpa (l‘agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense) a dévoilé son projet SideArm : un système permettant de lancer et de récupérer un drone à ailes d'avion, aussi bien sur terre que sur mer. De quoi s’affranchir des pistes de décollage et d'atterrissage. Pour décoller, le drone est catapulté depuis un rail auquel il est suspendu et qui est placé au bout d'un bras télescopique. Pour le retour, l'appareil arrive à pleine vitesse sous le rail et un crochet sur le dos de l'appareil attrape un câble. Le drone ralentit ainsi et finit sa course dans un filet. Ce système pourrait, à terme, lancer et capturer des drones de plus de 500 kilos (200 kilos aujourd'hui) avec un dispositif tenant dans un conteneur de 6 mètres de long.

Source : Challenges, n° 512 ; mars 2017, non signé.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 139

Détails

" Lu pour vous " n° 139*

Sommaire

  • Tourisme - Courchevel : élégant, convivial et ultraconfortable, le premier hôtel à la montagne du groupe Barrière offre le service d'un palace, la décontraction en plus.
  • Stratégie : Airbus Helicopters résiste aux turbulences.
  • Actus : la naissance d'un nuage a été reproduite en laboratoire.
  • Découverte - Hyperloop : Objectif 1 000 km à l'heure.
  • Science & futur : un robot géant rend réel la fiction (Corée du Sud)
  • Science & techniques - aliments light : la science réinvente les produits allégés

Tourisme - Courchevel : élégant, convivial et ultraconfortable, le premier hôtel à la montagne du groupe Barrière offre le service d'un palace, la décontraction en plus.

lpv1391     lpv1392     lpv1393

Un accès au pied des pistes. L’hôtel est au pied du plus grand domaine skiable du monde.
Des chambres au style d’inspiration savoyarde. Bois de mélèze au plafond, cachemire et fourrures, les chambres allient élégance et confort.

Source : Challenges n° 510, 23 février 2017, par Bertrand Fraysse.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 137

Détails

" Lu pour vous " n° 137*

Sommaire

  • Actualité - Santé : premier succès de l'immunothérapie
  • Actualité High-Tech : aussi agile qu'un oiseau
  • Actus techno : une mini pile à hydrogène
  • Actus techno - énergie : une nouvelle batterie bat des records d'autonomie et de longévité
  • Science & futur : de simples ballons à l'hélium pourraient lancer des satellites
  • Science & futur : un nouvel avion de ligne supersonique à l'essai
  • Science & futur : Mexique - l'aquaculture écologique s'installe en haute mer.
  • La troisième grande révolution agricole : contre les bio-agresseurs, les agriculteurs pourront disposer d'une nouvelle arme, inspirée autant de pesticides que d’OGM. Car elle consiste à vaporiser ... des fragments d'ARN. Promesses et risques de cette potentielle révolution
  • Actualités internationales : les TGV propulsent une nouvelle Chine

Actualité - Santé : Premier succès de l’immunothérapie.

lpv1371Un patient atteint d'une forme grave de tumeur du cerveau d'extension très rapide est toujours en vie.

Oncologie.

Plus d'un an après le diagnostic, un patient atteint d'un glioblastome métastasé, une forme grave de tumeur cérébrale d'une extension très rapide, est toujours en vie. Et ce, grâce à l'immunothérapie mise en œuvre à l'Institut de recherche Beckman (Etats-Unis). L'approche, déjà testée comme la leucémie consiste à apprendre certaines cellules immunitaires du patient, les lymphocytes T, à mieux détruire les cellules cancéreuses. La technique, dite CAR-T-cell, repose sur un prélèvement par voie veineuse de lymphocytes qui sont ensuite « reprogrammés » génétiquement pour multiplier les récepteurs CAR capables de reconnaître les cellules tumorales avant d'être réinjectés au niveau du cerveau, près des ventricules.

Les lymphocytes vont alors tuer les cellules tumorales.

Le patient était en échec thérapeutique malgré une chirurgie, une chimio et une radiothérapie. Après plusieurs mois d'immunothérapie, les tumeurs ont disparus. Huit autres patients participeront à un essai clinique.

Source : Science et Avenir, n° 840, février 2017,signé S.R.-M.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 136

Détails

" Lu pour vous " n° 136*

Sommaire

  • Actus labos : la lumière pénètre bien jusqu'aux racines des plantes
  • Actus médecine - neurologie : un implant cérébral refait marcher un singe
  • Actus technos- énergie : un drone alimenté par induction magnétique est parvenu à voler
  • Actualités nature : les chiens ont une mémoire immédiate
  • Actualité santé : le premier intestin artificiel - le principe de la vaccination
  • Santé - ophtalmologie : un simple geste chirurgical pour soigner le glaucome
  • Nature agronomie : de pommes de terre super-résistantes, nées au labo
  • Nature : le vin révèle le secret de ses arômes. Les chimistes sont parvenus à tracer, du raisin à la bouteille, les molécules responsables des arômes ainsi que du vieillissement des crus

Actus labos : la lumière pénètre bien jusqu'aux racines des plantes.

lpv1361Alors qu'elles ne voient jamais le jour, les racines des plantes possèdent des photorécepteurs dont on vient de découvrir qu'ils sont activés par la lumière captée par les feuilles !
Une équipe internationale vient de découvrir que la migration et la concentration de ces capteurs à l’intérieur des cellules de la racine se produisent quand les feuilles, exposées à la lumière transmettent cette dernière par la tige, les faisceaux vasculaires par lesquels circule la sève se comportant comme des fibres optiques .C'est cette actuation qui stimule in fine la croissance de la racine.

Source : Science et vie, n° 1192, janvier 2017, signé E.H.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 135

Détails

" Lu pour vous " n° 135*

Sommaire :

  • Science & futur : un concept de moto antichute est à l'étude.
  • Science & futur : la première voiture électrique qui roule au solaire.
  • Science & futur : l'avion électrique personnel est en bonne voie.
  • Science & futur : inauguration d'une ferme géante en plein désert.
  • Actus techno-mécanique : voici le premier matériau qui, chauffé, se met à rétrécir.
  • Science & techniques : quand l'ordinateur réinvente les objets.
  • Nature - recyclage : une mine d'or dans nos vieux téléphones portables.

Science & futur - un concept de moto antichute est à l'étude.

lpv1351BMW a dévoilé le 11 octobre dernier le concept futuriste de la Motorrad Next 100, préfigurant les caractéristiques de la moto à l'ère connectée pour 2030-2050.
Finies les chutes : elle se conduira même sans casque ! « Auto-stabilisé », ce concept ajustera de lui-même son équilibre pour pallier les défaillances du pilote... et tenir debout tout seul, même à l'arrêt.

Les échanges d'informations entre l'engin et son pilote passeront essentiellement par des lunettes de réalité augmentée fournies par la moto, qui projetteront dans le champ de vision du conducteur la trajectoire optimale à adopter dans les courbes.

Enfin, cette moto au design rétro-futuriste, encore au stade du concept, sera évidemment zéro émission, même si le constructeur ne fournit, à ce stade, aucun détail sur son futur mode de propulsion.

Source : Science et Vie, n° 1192, janvier 2017, signé H.L.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 134

Détails

" Lu pour vous " n° 134*

Sommaire :

  • Technologie - robots : En Corée du Sud, les premiers pas d'un robot géant digne d'Avatar
  • Technologie - World Solar Challenge en Australie, voiture solaire
  • Prévision alarmante du climat : en Groenland la glace pourrait disparaître
  • Sciences fondamentales - matériaux : les prouesses de l'électronique flexible
  • Technologie : les géants de la technologie bouleversent le marché spatial
  • Antarctique : un iceberg de plus de la moitié de la Corse risque de se détacher en Antarctique
  • Dossier : la science qui vient d'Orient, découvertes chinoises

Technologie – robots : en Corée du Sud, les premiers pas d’un robot géant digne d'Avatar.

lpv1341Method-2 est le premier robot bipède « habité ». Destiné à travailler dans des zones dangereuses ou les hommes ne peuvent pas intervenir, il peut être contrôlé à distance, ses bras reproduisant les mouvements du pilote.

Il marche comme un humain mais fait trembler le sol sous son poids : un robot sud-coréen de quatre mètres de haut contrôlé par un pilote installé dans son torse, a fait ce mardi ses premiers pas sous les yeux des journalistes. Dessiné par un vétéran des blockbusters de science-fiction, Methode-2, 1,5 tonne, présente une ressemblance frappante avec certains des robots militaires du film « Avatar «.

Ses créateurs de la société de robotique Hankook Mirae Technology qui l'ont présenté à Gumpo, dans la banlieue de Séoul, affirment qu'il s'agit du premier robot bipède « habité ». Le robot, qui est plus de deux fois plus grand qu'un être humain, peut être contrôlé à distance, ou par un homme prenant place dans son torse. Les bras du robot, pesant chacun 130 kg, reproduisent alors les mouvements du pilote.
Il a été construit pour travailler dans des zones dangereuses ou les hommes ne peuvent intervenir sans protection, affirme Yang Jin-Ho, président de Hankook Mirae Technology. 242 milliards de wons (191 millions d’euros) ont été investis depuis 2014 pour « donner vie » à ce qui ne semblait possible que dans les films et les dessins animés.

Le robot n’a qu’un an, il fait donc des pas de bébé.

On ignore encore à quoi servira cette créature? Yang Jin-Ho explique qu'elle pourrait n’être qu’un prototype pour permettre ensuite de réaliser des robots de toutes tailles, en fonction des besoins.

D’autant que Method-2 ne semble pas encore totalement sûr de ses pas. « Comme les êtres humains, il lui faudra encore attendre un peu avant de se déplacer librement. »

Source: Le Figaro on line, High-tech du 27/12/2016.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 133

Détails

" Lu pour vous " n° 133*

Sommaire

  • Actus techno-énergie : un nouveau design double la puissance des éoliennes en mer
  • Science & futur : une usine solaire pour désaliniser l'eau de mer va voir le jour
  • Science & futur : premiers tests pour l'avion propre et silencieux de Boeing
  • Science & futur : un biomatériau à base de champignons s'apprête à remplacer le polystyrène
  • Science & futur : projet d'un 30 tonnes zéro émission de C02
  • Satellite Galileo : le système de navigation de l'Europe démarre
  • Science & découvertes - géophysique : champ magnétique terrestre ; il serait né avec la lune
  • Science & découvertes - biologie animale : maïs pourquoi ils vivent si longtemps ?

Actus techno-énergie : un nouveau design double la puissance des éoliennes en mer

lpv1331Les éoliennes flottantes reposant sur des bouées présentaient déjà plusieurs avantages par rapport à leurs analogues off-shore, ancrées en mer : leur structure : leur structure peut être construite au port, ce qui réduit les coûts, et elles fonctionnent aussi dans les zones ou l’eau est plus profonde et les vents plus puissants. Mais les modèles actuels dont le design est claqué sur celui des éoliennes terrestres se dégradent trop rapidement. »Le mât est une pièce faible qui, soumis aux vibrations, fatigue très vite. Notre idée est donc de le remplacer par une structure plus rigide, composée de trois ou quatre pieds », explique Marc Guyot de la compagnie bretonne Eolink. Ce nouveau design a l’avantage d'accroître la résistance de la structure, de de nécessiter moins de matériau qu’une éolienne classique, et de permettre, en augmentant la taille de l’ensemble de récupérer plus d’énergie. Ce type d’éolienne pourrait ainsi atteindre une puissance de 12 MW, contre 6 à 8 MW pour une centrale flottant classique.« A durée de vie égale, notre dispositif fait économiser 25% en coût de production électrique», conclut Marc Guyot.

Source: Science et Vie, n° 1191, décembre 2016, signé S.D.

Lire la suite...

lu pour vous numéro 132

Détails

" Lu pour vous " n° 132*

Sommaire

  • Science - climat : coup de chaleur sur les glaces de l'Arctique
  • Stratégie : Décathlon suit un régime pleinement équilibré. Innovation de rupture, marques propres, prix agressifs, salariés jeunes : grâce à ces quatre ingrédients, le géant français du sport, cette année quadragénaire, ne s'est jamais aussi bien porté.
  • Rêves d'espace : voir enfin les exo planètes. Trois télescopes spatiaux géants permettront de détecter des exo planètes comparables à celles du système solaire et même d'y rechercher des signes de vie
  • Actualités : la microscopie électronique passe à la couleur. La structure fine des cellules devient ainsi plus accessible aux chercheurs

Science - climat : coup de chaleur sur les glaces de l'Arctique

lpv1321A la mi-novembre, les températures au-dessus du pôle Nord ont dépassé les moyennes de 20°c, un record très inhabituel.

La saison avait plutôt bien démarré pour la formation de la banquise. Tout l'été, le mercure avait oscillé autour de 0°C. A la mi-septembre, alors que l'Arctique se tournait vers l'hiver, les températures ont doucement amorcé leur descente dans le négatif. Début octobre, la glace de mer commençait è se reconstituer.

Et puis tout s'est emballé, dans le mauvais sens. Au point d'avoir des températures de 20°c supérieures à la normale.

« En cette saison, le thermomètre devrait descendre assez rapidement à -25°c ou -30°C, or, il y a deux semaines le 16 novembre pour être précis, il indiquait -4°C. », raconte Matthieu Chavallier, climatologue au Centre de recherche de Météo-France. « C'est un record remarquable. Il peut être lié aussi à l'aléa de la météo, mais c'est le type de choses auxquelles on s'attend de toute façon dans le climat qui se réchauffe », raconte à I'AFP la climatologue Valérie Masson-Del motte.

Lire la suite...

Lu pour vous numéro 131

Détails

" Lu pour vous " n° 131*

Sommaire

  • Stratégie : Huawei se projette en numéro un mondial
  • La folie des grandeurs des milliardaires de la tech : rendre le monde meilleur en changeant le futur
  • Quand la fiction rejoint la science-business : repousser les frontières
  • Actualités high-tech : le train roulera à l'hydrogène
  • Actualités high-tech : la tablette qui offre la sensation du toucher
  • Actualités high-tech : les fusées décolleront depuis le ciel
  • Dossier spécial : lutter contre le handicap : Revue des dernières technologies et des avancées scientifiques qui permettent de surmonter le handicap

Stratégie : Huawei se projette en numéro un mondial.

lpv1311Cloud, big data et Internet des objets : le fabricant chinois de routeurs, commutateurs et smartphones se mue en machine 2.0 des télécoms. Dans sa ligne de mire Apple et Samsung.

Début septembre, à Shangai, pour le Huawei Connect 2016, 20 000 personnes ont assisté à trois jours de conférences axées sur les nouvelles marottes du groupe : cloud, big data et Internet des objets. Dans un show à l'américaine, Ken Hu, le patron, a annoncé ses ambitions dans » la révolution de l'intelligence avec cloud 2.0 ». « C'est l'heure de la révolution de l'intelligence. Nous entrons dans l'époque du cloud 2.0, celle ou les entreprises vont transférer leurs données en ligne. Huawei veut être un précurseur.

Le cloud est devenu l'une de ses trois activités majeures, la plus récente, réservée aux services aux entreprises, et qui compte parmi ses clients Alibaba, TF1 et Criteo. Elle y réalise déjà plus de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires et constitue d'ailleurs l'un des principaux leviers qui devraient lui permettre de maintenir son insolent rythme de croissance dans les années à venir.

Force de frappe en R&D

En 2016, le mastodonte chinois, fabricant historique de routeurs et de commutateurs, a dépassé la barre de 60 milliards de dollars de revenus, 37% de plus que l'année précédente, dont 36 milliards issus des équipements télécoms. Il approvisionne 45 des plus grands opérateurs mondiaux et les français se sourcent tous en partie chez lui.

Le groupe a d'ailleurs démarré en imitant les produits de ses concurrents. ll a ensuite proposé des appareils de bonne qualité à des prix imbattables. De quoi envoyer dans les choux ses concurrents d'alors, Alcatel-Lucent et Ericsson. Mais Huawei reste quasi absent sur le marché américain. Ou la peur de l'espionnage économique est encore très présente.

L'équipementier s'est imposé en misant sur la R&D,qui représente plus de 10% de son chiffre d'affaires chaque année. En 2014, celle-ci est même rentrée dans le Top-100 Global lnnovators.
Huawei, qui a ouvert seize sites de recherche en Europe, dépense beaucoup pour ces talents humains.
Il répète à l’envie que la 5G est sa priorité : 600 millions de dollars au total seront investis dans cette technologie avant 2015. Un argument marketing autant qu'un pari technologique pour larguer définitivement ses concurrents d'ici cinq ans.

Lire la suite...

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011