AGENDA  

Aucun évènement à venir!
   

IESF  

iesf

   

Conférence de Louis Besson

Détails

conf bessonAprès le Conseil d'Administration du 19 mars, nous avons eu le plaisir de recevoir Louis Besson pour une intervention ayant pour thème : Le projet de loi "Lyon-Turin"

Quels seront les éléments qui pourront être pris en compte afin de permettre sa cohérence avec la vision déterminée - pas seulement Franco-Italienne mais aussi européenne - exprimée à Lyon, le 27 septembre dernier par le Président E. MACRON ?

Louis Besson est un initiateur « militant » du LYON-TURIN. Il nous a fait part du long chemin qu’il a fallu parcourir, depuis 1996, avec de nombreux interlocuteurs diplomatiques, politiques et financiers, pour donner corps à ce projet ambitieux.

Le Lyon-Turin est pour Louis Besson un élément clé de la cohésion de l’Europe ; Il évoque d’ailleurs Cavour et la création du réseau ferroviaire italien comme élément facilitateur de l’unité italienne.

Les caractéristiques du projet sont présentées à l’aide d’un diaporama (voir ci-dessous). Le tunnel de base fait 55,500 km dont 70% sont sur territoire français. Son financement est assuré par l’Europe à 40%, la France à 25% et l’Italie à 35%. Par ailleurs des retombées de cotisations et de fiscalité des entreprises, basées sur la partie française du tunnel, représentent aussi des sommes importantes pour financer le projet dans sa partie régionale.

Tout en répondant aux nombreuses questions de l’auditoire, Louis Besson fait aussi part des difficultés qui s’annoncent pour le bon déroulement du projet:

  • Le désaccord entre savoyards sur le choix du trajet de raccordement de la ligne L-T avec tunnel sous l’Épine et gare de Chambéry ou sous la Chartreuse et sortie à Chapareillan. Il semble pourtant que le passage par Chambéry soit plus court et plus efficace pour les dessertes Voyageurs d’Annecy et de Grenoble.
  • Le rapport DURON sur « Le Corridor Méditerranéen » qui n’est pas favorable au développement des nouvelles infrastructures
  • Les résultats des élections italiennes et les changements d’interlocuteurs à venir.
  • Le Brexit et ses conséquences financières éventuelles sur l’Europe.
  • Les nombreux changements d’interlocuteurs français (suite aux différentes élections: Présidentielles, législatives, régionales etc.) pour les grands projets d’aménagement du territoire.

Nous adressons un grand merci à Louis Besson pour sa conférence que tous les participants et amis de l’UDISS ont beaucoup appréciée.

Extraits Internet

  • Rappels sur le projet : 20 ans d’études et de concertation et mise en service en 2030
  • Déclaration d’utilité publique par décret du 23 août 2013
  • Les accès français de la ligne nouvelle Lyon-Chambéry-Turin ont été déclarés d’utilité publique par décret du 23 août 2013. Cette décision fait suite à un processus de 20 ans d’études et de concertation entre les parties prenantes et SNCF Réseau, maître d’ouvrage du projet, ainsi qu’à l’enquête publique qui s’est déroulée début 2012.
  • Réponse à de forts enjeux régionaux, nationaux et européens
  • Raccordé au futur tunnel international sous les Alpes, ce projet de 140 km de lignes nouvelles pour la partie française, entre Lyon et Saint-Jean-de-Maurienne, est la réponse à de forts enjeux régionaux, nationaux et européens.

Maillon de raccordement du corridor méditerranéen reliant Séville à Budapest

  • La Commission Européenne a inscrit la liaison Lyon-Turin en octobre 2011 dans le nouveau réseau central de transport de l’Europe, au cœur du corridor méditerranéen n°3 reliant Séville à Budapest.
  • Les lignes existantes d’accès aux Alpes du Nord, dont la construction remonte au 19e siècle, ne correspondent plus aux nécessités du transport de marchandises et à l’évolution du trafic Voyageurs.

Objectifs ambitieux concernant le fret et les voyageurs

Le programme Lyon-Turin, dont fait partie le projet des itinéraires d’accès au tunnel franco-italien, porte des objectifs ambitieux, concernant le fret et les voyageurs :

  • relier les réseaux français et italien dans le schéma européen des lignes ferroviaires à grande vitesse
  • rendre le transport de fret plus performant,
  • favoriser la complémentarité entre modes,
  • augmenter l’accessibilité des Alpes du nord et contribuer à l’amélioration des liaisons ferroviaires à l’intérieur de la région Rhône-Alpes

Maîtrise d’ouvrage : trois parties, trois entités

Le programme Lyon-Turin est composé de trois parties dont la maîtrise d’ouvrage a été confiée à trois entités différentes :

  • La partie française entre Lyon et Saint-Jean-de-Maurienne, dont SNCF Réseau est le maître d’ouvrage
  • La section transfrontalière entre Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie et Bussoleno dans le Val de Suze, dont la société Lyon Turin Ferroviaire (LTF), filiale de SNCF Réseau et de Rete Ferroviaria Italiana (RFI) est le promoteur.
  • La partie italienne entre la basse vallée de Suse dans le Piémont et l’agglomération de Turin, pour laquelle RFI assure la maîtrise d’ouvrage.

Organismes acteurs du projet et participant au financement :

  • Les États français et italiens, L'Europe, La région Rhône-Alpes

 Télécharger le support de la conférence logopdf

   
© UNION DES INGÉNIEURS ET SCIENTIFIQUES DES SAVOIE - 2011